Mis à jour le 21/07/2017

Contenu

Sécurité des personnes et des biens

Dans notre pays, la sécurité est considérée comme la première des libertés, car elle conditionne l’exercice de toutes les libertés reconnues aux citoyens. La déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, consacrée par notre Constitution, dispose d’ailleurs que " la sûreté fait partie des droits inaliénables et imprescriptibles de l’homme " (article 1) et que " la garantie des droits de l’homme et du citoyen nécessite une force publique instituée pour l’avantage de tous et non pour l’utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée " (article 12).

L’Etat français s’est donc organisé pour répondre aux attentes de ses citoyens en ce domaine, qu’il s’agisse de les protéger contre la délinquance, contre les catastrophes ou contre les différents risques de notre société contemporaine.

Au plan local, la sécurité est un domaine de compétence partagée entre le maire dans sa commune et le préfet de département, pour tout ce qui dépasse le niveau communal. Le préfet coordonne l’action des services de l’Etat et de ses partenaires en charge des questions de sécurité, notamment en situation de crise.