Contenu

Politique Locale de Sécurité Routière

 

Le Gouvernement, dans la continuité des actions décidées lors du comité interministériel de la sécurité routière (CISR) du 2 octobre 2015, a réaffirmé lors de l’installation du Conseil national de sécurité routière (CNSR) le 23 janvier 2017 les priorités d’action pour réduire l’accidentalité sur les routes :

  • intensifier la lutte contre les comportements dangereux,
  • protéger les usagers les plus vulnérables,
  • favoriser l’innovation pour améliorer la sécurité routière,
  • donner l’assurance que tous les usagers de la route sont égaux devant la loi.

Dans un contexte difficile de reprise de l’accidentalité routière depuis 2013, l’objectif de diviser par deux le nombre de personnes tuées entre 2010 et 2020 nécessite une mobilisation de l’ensemble des acteurs, à l’instar des engagements pris par des représentants du secteur privé et du secteur public pour réduire l’accidentalité dans le cadre des déplacements liés au travail.

Document Général d’Orientation (DGO)

En Aveyron, sur la base d’une analyse de l’accidentologie sur la période 2012- 2016, un nouveau Document Général d’Orientation pour les années 2018 à 2022 a été élaboré dans le cadre d’une démarche partenariale associant l’État, le Parquet, le Conseil départemental et l’association départementale des maires. Il fédère, autour des axes prioritaires, l’ensemble des acteurs potentiels concernés. Le DGO est avant tout une démarche impliquant tous les acteurs et un outil de programmation.
Le DGO définit les enjeux prioritaires de la politique locale de sécurité routière déterminés sur la base d’un diagnostic partagé par l’ensemble des partenaires concernés. Ces enjeux sont les suivants :

  1. Le risque routier professionnel ;
  2. La conduite après usage de substances psychoactives (alcool, stupéfiants) ;
  3. Les jeunes, divisés en trois classes d’âges (14-17, 18-24 et 25-29 ans) ;
  4. Les seniors, divisés en deux classes d’âges (65-74 et 75 ans et plus) ;
  5. Les deux-roues motorisés (2RM : cyclomoteurs et motocyclettes).

Le Plan départemental d’action de sécurité routière (PDASR).

Tous les ans, le PDASR fait l’objet d’une mise à jour, en cohérence avec les orientations du DGO.

En 2018, 58 actions ont été proposées par les partenaires sur la base du nouveau DGO 2018-20122 : Services de l’Etat (Police, Gendarmerie, Education Nationale), Collectivités, Associations, Mutuelles, Entreprises… réparties selon les enjeux.
Enjeu 1 : 8 actions ; Enjeu 2 : 11 actions ; Enjeu 3 : 26 actions ; Enjeu 4 : 6 actions ; Enjeu 5 : 7 actions ;

Accéder au PDASR 2018 (format pdf - 1.3 Mo - 20/06/2018)