Communiqués de presse

Contenu

Étude de traitement des pollutions des sols dans le bassin de Viviez

 

Le 14 novembre 2014, a été présentée en réunion publique aux habitants de la commune de Viviez une étude de caractérisation des milieux d’expositions conduite par l’Institut National de l’Environnement Industriel et des Risques (INERIS) en 2013 et 2014.

Les résultats de cette étude confirmaient la présence dans les sols de la commune de métaux (arsenic, cadmium, plomb et zinc) à des concentrations parfois élevées. Cette présence est liée aux activités passées, industrielles et minières de Viviez.

Interprétée conformément à la méthodologie nationale en vigueur en matière de gestion des sites et sols pollués, cette pollution des sols ne représente pas un risque sanitaire aigu nécessitant une intervention en urgence pour son traitement. Des recommandations simples de nature à réduire les expositions à ces métaux déjà énoncées en 2011 par l’ARS ont été rappelées aux habitants à l’issue de la présentation de l’étude.

Par courrier en date du 27 janvier 2016, le ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer (MEEM) a demandé au bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) de réaliser une nouvelle étude pour identifier les techniques de dépollution ou de confinement les plus adaptées pour le traitement des terrains pollués par des métaux de la commune de Viviez et de la zone du Crouzet sur la commune voisine d’Aubin.

Cette étude ne nécessitera pas la réalisation de nouvelles analyses des sols, mais, elle implique que le BRGM effectue dans les prochaines semaines une enquête de terrain approfondie auprès des particuliers propriétaires des parcelles susceptibles d’être traitées dans la zone concernée de Viviez et d’Aubin.

Les agents du BRGM chargés de la réalisation de cette enquête de terrain qui se présenteront au domicile des particuliers seront porteurs de documents confirmant leur appartenance au BRGM et justifiant de leur mission. L’État vous demande de leur réserver le meilleur accueil. Les résultats de cette étude seront connus fin septembre 2016.

 
 

Documents associés :